La place des adolescents dans la société d’aujourd’hui

Jeunes en difficulté : quand et comment réagir ?

La place des adolescents dans la société d’aujourd’hui

Jeunes en difficulté – La plupart de nos adolescents vont bien mais ce n’est pas le cas de tous. L’ère du numérique et de la multiplication des possibles met les adultes au rang d’apprenants. Ce phénomène provoque un manque de modèles chez nos jeunes qui se sentent perdus. Ainsi, sous l’effet de ce tissus social carencé, certains jeunes présentent des difficultés, d’autres s’attellent à mener de nouveaux combats.

L’adolescence, une transition délicate

La plupart de nos adolescents vont bien ! Ils surfent sur la vague de leurs changements psychocorporels avec enthousiasme et se surprennent dans l’acquisition de leurs compétences. Si ce passage de l’enfance à l’âge adulte est en général le temps de la curiosité aiguisée et de la maturation de véritables projets de vie, il n’en va pas de même pour tous les adolescents. 

En effet, comme toute migration, celle du passage de l’enfance à l’âge adulte peut comporter certaines difficultés. À l’heure où les hormones n’en font qu’à leur tête sous l’effet pubertaire, la société demande à ces ados de faire des choix importants pour leur futur. Ces choix sont loin d’être dénués de paradoxes. Devoir trouver un apprentissage mais ne pas réellement savoir quels sont leurs centres d’intérêts.

 

La tentation des possibles

Devoir maitriser le numérique dans un monde où il est souvent question du risque du virtuel. Devoir apprendre à séduire le sexe opposé tout en se positionnant vis-à-vis de mouvements sociaux dénonçant le harcèlement. Devoir résister à la tentation de la consommation de cannabis tout en comprenant la vente de « CBD » dans les tabacs voisins. Vous l’aurez compris, c’est loin d’être simple ! Et pour cause, nos ados sont à risque de pertes des repères identificatoires.

Des limites floutées

À l’heure où les limites sont floutées à coup d’ouverture d’esprit, nos jeunes ne savent souvent plus quel combat mener. Dans ce nouveau monde où les figures identificatoires manquent et les héros ont disparus, nous assistons à l’émergence de nouveaux phénomènes sociaux.

En effet, dans ce contexte de déplacement du curseur des limites sociales, les adultes (parents, famille, enseignants) doivent être tantôt permissifs, tantôt interdicteur. Le lecteur pensera que ceci n’est pas une nouveauté et il aura raison. Néanmoins, la nouveauté est de devoir faire des choix liés à l’éducation des enfants, dans un monde où l’on est soi-même devenu novice et apprenant (technologies, nouveaux cadres législatifs, etc.).

 

si nos adolescents sont dotés d’une intelligence certaine, ils n’en restent pas moins capables de choisir d’une direction de pensée pour eux-mêmes.

 

Beaucoup d’adultes « choisissent »donc de devenir des pédagogues des temps modernes et prennent le parti d’élargir le champ des possibles pour leurs enfant. Or, si nos adolescents sont dotés d’une intelligence certaine, ils n’en restent pas moins capables de choisir d’une direction de pensée pour eux-mêmes.

En effet, on observe aujourd’hui chez certains de nos adolescents en dérive un dénominateur commun. Il s’agit d’une baisse de motivation accompagnée d’une fuite dans le monde virtuel à la recherche de repères chez leurs pairs partageant leur même vécu.

Jeunes en difficultés : tous co-responsables

Ces adolescents sont comme pris aux pièges dans un tissus social à trous, manquant de cohésion et de lien sous l’effet de la multiplication des possibles. Perdus dans l’énorme palette de solutions/choix qu’on leur présente, ils doivent eux-mêmes choisir ce qu’ils veulent investir. Mais comment faire pour choisir sans l’impulsion du modèle ?

Il ne suffit donc pas, à mon avis, de “laisser le choix” et de “montrer les voies” mais il conviendrait de représenter ces voies”. Nos jeunes doivent côtoyer des adultes passionnés et engagés plutôt que des théoriciens désaffectés.

Nous sommes dans l’ère des passions écologistes et des nouveaux mouvements sociaux représentés par des très jeunes. Ces jeunes sont en train de créer de nouveaux modèles de références à travers leurs pairs, faute de « pères » suffisamment influents.

La vie nous donne une belle leçon de renouvellement des forces et des passions et nos jeunes ont des ressources. Mais nous ne pouvons pas faire l’économie d’une prise de responsabilité collective sous l’appel criant de ces ados nous convoquant à manifester notre désir.

 


Vos recherches pour : jeunes en difficulté

  • des jeunes en difficulté
  • mon fils fume du cannabis
  • ado qui ne veut plus aller à l’école
  • mon ado rebelle
  • conseils psy pour arrêter le cannabis
  • mon fils est collé à son téléphone
  • ma fille joue trop aux jeux vidéo
  • problèmes de dépendance des ados
Les commentaires sont actuellement fermés.
Jeunes en difficulté : quand et comment réagir ?

La place des adolescents dans la société d’aujourd’hui

La plupart de nos adolescents vont bien mais ce n’est pas le cas de tous. L’ère du numérique et de la multiplication …